CONSTRUCTION D'UN GYMNASE A OSSATURE BOIS AU LYCEE EMILE ZOLA A AIX-EN-PROVENCE - 13

 

Le Conseil Régional Provence-Alpes-Côte-d’Azur a engagé, depuis plusieurs années, une politique visant à favoriser dans son territoire les approches environnementales liées au développement durable. La promotion de la filière bois, par ses qualités propres aujourd’hui reconnues, s’inscrit parfaitement dans cette orientation politique. C’est dans ce cadre que la Région PACA a lancé en 2003 un concours d’architecture pour la réalisation d’un Gymnase à ossature bois au Lycée Emile Zola  à Aix-en-Provence, concours à l’issue duquel fut choisi le projet lauréat. Le Conseil Régional souhaitait, en effet, donner à ce projet une valeur incitatrice de qualité dans une région méditerranéenne où, si la forêt est une ressource potentiellement abondante, l’économie et la technologie dans le monde du bâtiment se trouvent marquées habituellement par une culture de « maçon » où le bois d’œuvre est peu présent.

Le contexte

Le programme est de taille relativement réduite, puisqu’il s’agit  d’un Gymnase scolaire de type A. Mais au-delà d’un simple exercice constructif et pédagogique, ce projet devait aussi résoudre les contraintes multiples d’un terrain exigu, situé en zone inondable, entre bâtiments et installations sportives du Lycée existant. Tout cela, dans un site naturel superbe dont il convenait de saisir l’esprit. Car, ici, au bord de l’Arc, rivière imprévisible coulant sous les bois de feuillus et dans les brumes matinales, à l’écart de la ville et de son tumulte, l’ambiance de la campagne aixoise est paisible, presque bucolique.

Le parti architectural

C’est donc le lieu lui-même qui a suscité ce projet, calme et serein, mais empreint d’une grande rigueur et dégagé de toute ostentation ou de toute exubérance, pour renouer avec la « Gravitas » un peu sévère et détachée de la tradition provençale. Un projet, cependant, qui évite le pur effet de masse, plus approprié au travail de maçonnerie, pour traiter la surface des volumes, par une abstraction épurée et désincarnée, et par une juxtaposition de matières, dans une forme de retenue architecturale. Cela pour moins peser sur le site, pour s’y insérer avec sérénité, précision, et justesse. Mais en exhibant fièrement en façade le matériau dont il se veut la traduction volontaire, le bois. L’implantation difficile a condensé le projet en un volume serré et compact, calé au mieux entre les obstacles existants, limites, arbres, bâtiments, clôtures, terrains sportifs, etc. Seules parties expressives, la piste de course et le mur d’escalade du Gymnase se heurtent dans un violent fracas, dont le dessin explosé des aménagements extérieurs, rampes, plateaux et murs de soutènements, porte encore les stigmates, pour tisser les liens de raccordement nécessaires entre ouvrages neufs et existants.

L’organisation générale du projet

La forme générale du Gymnase, elle, est dictée par un programme classique de salles de sports aux dimensions normatives, mais que nous avons tenu à rendre clairement identifiable depuis l’extérieur :
- Une grande salle omnisports pour les jeux de ballons.
- Trois salles de sports spécialisées, situées à l’étage, protégeant les vestiaires par son porte-à-faux.
-  Un socle de locaux de service et de vestiaires en RDC sur la façade arrière.
- Un mur d’escalade dont l’extérieur en béton matricé, renvoie l’image allégorique d’une paroi rocheuse.
- Une circulation centrale qui relie et articule à la fois les différents éléments du programme.

Un travail attentif a porté sur l’aspect fonctionnel, la maintenance, la gestion et la surveillance des locaux, et la qualité des matériaux et des mises en œuvre. Ce travail s’est attaché, également, à la qualité de la lumière naturelle et la fluidité des circulations. Un dispositif de double accès pour les vestiaires, accessibles indifféremment depuis l’intérieur ou l’extérieur, autorise plusieurs modes de fonctionnement, offrant une véritable flexibilité d’utilisation pour mieux gérer la diversité de fréquentation des équipements et des terrains sportifs. En effet, le Gymnase accueille aussi des élèves d’autres établissements ainsi que des utilisateurs extérieurs et des associations sportives.

Les principes de construction et de mise en œuvre du projet

La construction de ce Gymnase, situé en zone sismique, est mixte, associant en ossature porteuse, le béton pour les parties en RDC et en plancher, et ossature bois pour les autres. Le béton a  également été employé pour les circulations, les vestiaires et les douches, en sol avec du béton noir poli ou poncé, en plafonds avec du béton brut lisse, en murs avec du béton brut lasuré. Le cloisonnement des douches et vestiaires a été réalisé en béton armé auto-plaçant et hydrofuge, de 12 cm d’épaisseur seulement, évitant ainsi tout revêtement en faïence. Le mur d’escalade, élément singulier du programme, arbore à l’extérieur sa matière de paroi rocheuse grâce à l’emploi d’un béton brut matricé coulé sur toute sa hauteur de 9 mètres, en 30 cm d’épaisseur. Dans ce projet, cohabitant avec le béton, le bois est partout présent, comme en façade avec un bardage en planches de bois brut (Pin Douglas), pour la structure porteuse de la Salle Omnisports (Epicéa), ou en revêtement intérieur des murs et des plafonds.




Maître d'Ouvrage : Région Provence-Alpes-Côte d’Azur / Mandataire : A.R.E.A.

Architecte Mandataire : Atelier de la rue Kléber, SARL d'Architecture / Valérie Décot & Jean-Luc Rolland, Architectes DPLG

Co-Traitants : Dominique Calvi : structures Bois / CIB : structures / Sarlec : fluides, SSI / CEC Méditerranée : économie de la construction et OPC / Echologos : acoustique

Programme : Construction d’un gymnase en bois comprenant 1 salle omnisport 44x24 et 3 salles annexes à usage sportif / Réfection du plateau sportif existant / Réalisation d'un bassin de rétention

Cibles HQE : Relation harmonieuse des bâtiments avec l'environnement immédiat / Gestion et qualité de l'eau / Gestion de l'énergie / Gestion de l'entretien et de la maintenance / Confort visuel

Performances environnementales : Objectif énergétique BBC / Bâtiment à ossature et façades bois / Puits canadiens / Confort d'été / Etanchéité labellisée HQE

Surface : 2 157 m² SU - 2 627 m² SHON - 8 248 m² d'aménagements extérieurs

Montant des travaux : 4 076 903 € HT dont 3 270 000 € HT pour le Bâtiment, 457 600 € HT pour les aménagements extérieurs et 350 000 € HT pour le bassin de rétention

Etudes et chantier : Concours Lauréat en janvier 2003 / Livraison en août 2006

Mission : Mission de Base (Conception et Chantier) + OPC + DQ